dimanche 19 juin 2016

Musée de la Poupée de Paris - 1

J’ai profité d’un séjour à Paris pour visiter le Musée de la Poupée qui est situé impasse Berthaud dans le 3ème arrondissement, à deux pas du centre Georges Pompidou.

Résultat de recherche d'images pour "musée de la poupée paris"
C’est un petit musée privé, constitué de 4 salles où sont présentées la collection privé de la famille Odin,  Guido et Samy Odin les deux fondateurs du musée, enrichie par des expositions thématiques temporaires.

Au fil des salles, nous découvrons l’univers de la poupée et son évolution. 


Dans le hall d’entrée, une maison de poupée avec quelques poupées Bleuettes en costumes régionaux dont deux Boulonnaises portant fièrement leur Soleil



Puis nous découvrons une vitrine « Souvenirs de famille »


Voici deux des trois poupées portraits, en biscuit et tissu, commandées à l’artiste française Catherine Dève, et qui représentant Samy Odin à l’âge de 4 ans (2),
 et sa maman, Vera. 
On y voit les poupées de papier découpé de Guido (6), datant de 1930 ainsi que la poupé de Vera (5). Les peluches dates de la fin des années 1960

Les poupées du XIXème et du début du XXème siècle :

Nous découvrons des poupées fabriquées dans divers matériaux comme le bois, la cire, le papier-mâché, la porcelaine, le biscuit, la gutta-percha, le carton-bouilli, le caoutchouc, du métal, du tissu etc …
La gutta percha : matériau  jaunâtre à l’aspect du cuir, provenant du latex naturel (comme je ne connaissais pas, j’ai recherché sur le net - http://www.universalis.fr/encyclopedie/gutta-percha/ )








Ce bébé en cire pleine est une poupée « haut de gamme » de l’ère victorienne.


Souvenez-vous de l’épisode de la Poupée de cire  dans le livre Les Malheurs de Sophie, 
de la Comtesse de Ségur !
Les poupées en papier mâché ou en composition étaient recouverte d’une couche de cire. Elles sont plus abordables et largement diffusées.

Les poupées en biscuit :

Le biscuit est cuit deux fois : bis cuit (rien à voir avec le petit LU), il a un aspect mat, plus proche de la carnation humaine.

Des mignonettes :





Fernand Sustrac dépose un brevet le 7 février 1977, pour des « poupées miniature » tout en biscuit, articulées aux coudes au moyen d’une boule en bois avec les pieds nus et les yeux en verre.
Les poupées d’éducation :


Au Second Empire, les poupées sont destinées aux enfants des classes favorisées.  
Les préceptes d’éducation prônés par Jean-Jacques Rousseau « éduquer en amusant » 
sont à la mode sous Napoléon III.


  
De grands noms de fabricants de poupées anciennes :

Les poupées SFBJ : Société Française des Bébés Jumeau  http://poupees-sfbj.blogspot.fr/
Les maisons Barrois et Gaultier

Les bébés de caractère allemand :





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire